Les Gardiens de la table d’Emeraude – Le Roman de Pontfol

1998 : 1er tome paru aux Editions Claude Lefrancq, Paris-Bruxelles, sous le titre « La Nuit des Stellaires » Collection ‘Littérature’

 1624, Normandie, royaume de France. Quand Henri de Pontfol prend le chemin du manoir des Bellanges afin d’accomplir une démarche au nom de Monsieur son père, il est loin de se douter de l’extraordinaire aventure dans laquelle il va être plongé. Complots, coups d’épée, mousquetades, la chevauchée emmène le courageux Henri de son village normand aux confins du royaume d’Espagne.

« Henri, dit Ariane, allez quérir le mire à Crèvecoeur. Alors, Pontfol avait enfourché sa monture, bondi par les chemins, sauté de cheval, frappé à la porte de la plus grosse maison du village voisin, parlé avec une servante qui lui indiqua où se trouvait son maître, c’est-à-dire à l’église d’Estrées toute proche, remonté en selle et, enfin, remis pied à terre et frappé à la porte de la maison de Dieu. (…) »

  » (…) A peu de distance de là, dans l’actuelle rue des Tilleuls, s’élevait un petit château du XVIe siècle auquel on accédait par une haute grille à pointes dorées, et par un seul chemin de gravillons blancs qui traversait un magnifique jardin planté de rosiers, de pommiers et de chênes. (…) A gauche de la propriété, enfin, s’étendait un long bâtiment composé d’une grange et d’un pressoir (…) »